Parallèles

Juste un blog en parallèle

Débat soviétique ou à l’américaine?

Posted by Parallèles sur 19 octobre 2006

Au sujet du débat télévisé des candidats à la candidature PS, on a pu lire ici ou là (chez Le Meur et chez Vin100 qui recopie Le Meur) que ce débat était « soviétique » dans son format. Bien évidemment, il s’agit dans l’un et l’autre cas d’une analyse de mauvaise foi dont le but est d’agiter des épouvantails du passé pour effrayer le bon peuple (de droite). En dépit de ses prétentions répétées et assez irritantes à incarner une vision moderniste du monde et de la politique, Le Meur est en fait enfermé dans le carcan d’une logique d’affrontement datant de la guerre froide.

L’analyse de Judith Bernard, que partage Peter Covel, bien plus fine et éclairée, va dans une direction opposée à celle que Le Meur emprunte par cynisme. En soulignant que l’intertextualité télévisuelle suggérait une parentée entre le format du débat socialiste et celui d’un jeu télévisé (de type Question pour un champion: des candidats qui s’ignorent derrière leur pupitre), Judith Bernard nous met sur la voie de la caractérisation la plus pertinente: le débat socialiste s’apparentait dans sa structure et dans ses règles à un débat à l’américaine. Je ne dis pas cela simplement parce que le débat politique télévisuel américain tend à incorporer les formats dérivés de l’entertainment (jeux, sitcoms, TV réalité) pour brosser le téléspectateur dans le sens du poil, mais parce qu’il s’agit presque exactement du format sur lequel Bush et Kerry se sont mis d’accord en 2004. En voici pour preuve une vidéo du premier débat de 2004:

Dailymotion blogged video
1er débat présidentielle Bush-Kerry
Vidéo envoyée par paralleles

Vous noterez que les américains vont plus loin dans les emprunts aux jeux TV avec l’emploi de petites lumières et d’un son qui alertent le candidat de l’approche de la fin du temps qui lui a été imparti pour répondre.

Donc pour résumer, le format du débat est certes hautement criticable puisqu’il est symptomatique d’un glissement vers le bas, d’une dégradation des standards de la pratique politique, du triomphe du ‘divertissement’ comme registre de lecture du monde et d’une actualité pourtant déjà assez difficile à appréhender dans sa complexité. Quand le choix de ce format vient s’ajouter à la méfiance, voire la haine, tout au moins l’indifférence envers ceux qui nous gouvernent (ou aspirent à nous gouverner), on ne peut pas s’étonner de voir des taux d’abstention plutôt élevés.

Comme je le soulignais déjà hier au sujet de la vidéo sur Sarkozy que Clémentine Autain a jugé bon de mettre sur son blog, on ne peut que vivement reprocher à nos élus d’apporter de l’eau à ce moulin qui broie la politique au sens noble du terme pour l’aligner sur un des plus bas niveaux que notre culture dite « moderne » a atteint avec le divertissement télévisuel.

Quant aux blogueurs, Vin100 recopie servilement l’analyse de Le Meur, qui emboîte le pas de Sarkozy. Je suis assez curieux de voir si Sarkozy va se lâcher et pratiquer lui-même les analogies fallacieuses de ce genre où s’il va continuer à laisser faire ses seconds couteaux de seconde zone… En tout cas, félicitations à Judith Bernard, je viens de découvrir Big Bang Blog auquel elle contribue, on y trouve (presque) que des analyses pertinentes et utiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :